L’étonnant silence de l’UA face à la pandémie de coronavirus

0 Commentaire

S’il y a un exercice difficile pour un africain, c’est celui de définir avec exactitude le rôle de l’Union Africaine. Il n’échappe à personne que la préoccupation de l’heure est d’en finir au plus vite avec ce vilain coronavirus afin de retrouver une situation économico-sanitaire normale.

Mais le citoyen Africain lui se demande ce que fait l’UA face à cette pandémie. Comment pense-t-elle venir en aide aux pays membres et quelle est sa feuille de route ?

On est tenté de dire qu’il ne faut rien attendre de cette organisation panafricaine alors qu’aucun pays ne saurait venir à bout de cette pandémie à lui tout seul au vu de la précarité de notre système sanitaire. Alors que l’Afrique a une longueur d’avance sur les autres car la pandémie n’a pas encore frappé le continent tel qu’on le voit ailleurs ; nous peinons à agir, à prendre des décisions idoines. Comme toujours, nous croisons les bras et attendons tel un esclave que le maître nous dicte quoi faire et comment le faire. Plus consternant encore, nous demandons de l’aide aux pays occidentaux presque asphyxiés sur le plan sanitaire et économique pour nous secourir (on parle d’un plan Marshall). Le président Macron a tenu une télé conférence avec une dizaine de présidents africains pour définir comment ils peuvent nous venir en aide. Quand-même ! ! ! Ce devrait être plutôt l’Afrique qui doit pour une fois aller au secours des autres non ?

Le Secrétaire Général des Nations-Unies parle même d’une aide de trois mille milliards de dollars USD qu’il faut de façon urgente pour l’Afrique sinon elle serait à terre. Tout cet argent sortira d’où en ce moment où c’est le  »chacun pour soi »?

Quand on voit l’Union Européenne annoncer des montants pharaoniques à éjecter dans le marché pour soutenir les pays et les entreprises, on se demande que fait l’UA?

Quand on voit les présidents de la zone Euro se concerter en vidéo conférence afin de prendre de grandes décisions, on ne voit rien des nôtres. Ne parlons même pas des organisations sous-régionale.

Allons-nous demeurer des  »éternels assistés »?

Si l’un des rôles de l’UA est de promouvoir l’unité et la solidarité entre États, alors comment peut-on expliquer ce mutisme face à cette pandémie qui veut décimer son peuple et qui veut mettre à mal son engagement ? Faut-il tout attendre des autres comme c’est le cas du bâtiment qui abrite l’organisation et qui nous est octroyé par la Chine?

Une chose est sûre, c’est que le médicament qu’on nous donne depuis ne résoud pas le mal ; il est même souvent pire que le mal. Alors pourquoi ne pas nous donner la main et nous soutenir afin de développer plus de coopération entre nous, nous soutenir et nous entraider au lieu d’attendre l’Occident qui n’a que ses intérêts ?

Agissons et osons. Et comme le dit Nietzsche  »deviens qui tu es ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail sera confidentiel