hommages-a-edem-kodjo-youth-for-challenge

Hommages à Edem Kodjo, illustre homme politique africain

1 Commentaire

Illustre homme politique africain, le togolais Edem Kodjo s’est éteint à Paris le 11 Avril 2020 à l’âge de 82 ans.

À sa naissance il s’appelait Édouard Kodjo mais est devenu Edem à la faveur de la politique d’authenticité prônée en 1975 par le président du Togo fortement inspiré par le Maréchal Mobutu. Venu à Rennes à la fin des années 1950 pour suivre des études en Sciences d’Economie et de Gestion, Edem Kodjo avait ensuite intégré l’ENA.

Sa carrière internationale débute au FMI où il passera 7 ans. Ce fervent militant du mouvement des Étudiants d’Afrique Noire décide ensuite de rentrer servir son pays. Il y occupera des fonctions de Ministre de l’économie et des finances puis des affaires étrangères.

Fin diplomate, il est désigné à l’unanimité en 1978 pour occuper la lourde responsabilité du Secrétaire général de l’OUA. Mais son rêve d’une Afrique unie avec l’intégration de la République Arabe Sarahouie Démocratique coûtera à Edem Kodjo sa réélection à la tête de l’organisation.

Auteur d’un livre à succès publié en 1985 « Et demain l’Afrique« , Edem Kodjo décrivait sa vision et son ambition pour le continent. Une vision qu’il tentera de traduire en briguant la magistrature suprême en 1993. 27 ans plus tard, des militants de son parti l’Union Togolaise pour la Démocratie n’ont toujours pas compris pourquoi il s’était désisté en faveur du président EYADEMA. Reconnaissant, ce dernier le nomma Premier ministre, une fonction qu’il occupera également en 2005 auprès de Faure GNASSINGBÉ.

En 2016, pour l’Union Africaine, Edem Kodjo reprend du service et devient facilitateur du dialogue entre le pouvoir et l’opposition en RDC. Joseph Kabila apprécie ses conseils mais l’opposition congolaise l’accusait de collusion avec le pouvoir; ce qui l’a profondément meurtri et il se retrancha de la vie publique.

Énarque sujet d’élite brillant, ancien administrateur de radio, il était sans doute un de ces Africains (avec Babacar Ndiaye), auxquels la génération des Ngozi Okonjo-Iweala, Donald Kaberuka, Trevor Manuel et Tidjane Thiam, pouvait dans les années 80, vouloir ressembler. Edem Kodjo a marqué l’histoire du continent, par sa vision prospective, audacieuse. Peut-être même l’Afrique n’en serait-elle pas à quémander, aujourd’hui, des moratoires, si elle avait suivi, dès 1980, « son » Plan d’Action de Lagos affirme le chroniqueur Jean-Baptiste Placa.

Son ami de 60 ans Henri Lopez décrit un homme d’une grande élégance dans sa ligne, son parler et sa pensée. Il cultivait l’excellence et détestait la médiocrité, ce qui lui a créé sans doute des inimitiés.

À la jeune génération de protéger et de continuer les oeuvres de ce grand homme de l’Afrique.

Obed KODJO

Jeune leader curieux, motivé et déterminé, Obed Kodjo est Agronome et blogueur qui milite dans des organisations qui prônent la conscientisation et l'essor de la jeunesse africaine. Innover est sa passion et pour cela il ne cesse de se cultiver afin de marquer la différence dans ses actes. Il rêve d'une Afrique consciente qui résoud ses problèmes par elle-même sans l'aide extérieure.

1 Commentaire

  1. AKOTEGNON
    22 avril 2020

    Que l’âme de l’illustre disparu, grand homme de l’histoire du continent repose en paix.
    Puissse les générations lui succédant lui emboîtent le pas.
    Ô jeunesse d’aujourd’hui !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail sera confidentiel